Etre auteur de jdr indépendant – Notre bilan 2019

Voici 3 ans maintenant que nous sommes (attention titre pompeux) “Auteurs de jeux de rôle indépendants”. Nous avons publié trois jeux et mis sur pieds tout un tas d’autres. Pourtant, nous sommes loin d’avoir une idée exhaustive du marché du JDR français de nos jours. En revanche, nous espérons que notre retour d’expérience, à notre humble échelle, permettra aux auteurs qui veulent se lancer d’avoir une idée un peu plus claire, chiffres à l’appui, de ce qui les attend.

Indépendance

Nous sommes “auteurs indépendants”. La notion d’indépendance est toujours difficile à définir dans un hobby où même les maisons d’édition bossent “à la débrouille”. Ce nous entendons par “indépendant”, c’est que nous sommes auto-édités et que nous n’avons pas de ligne éditoriale définie (nous allons où notre humeur et notre créativité nous emporte).

Nous écrivons nos jeux, les maquettons, les illustrons et les mettons à disposition (gratuitement, à prix fixe ou soumis à donation). Pour chacun des trois jeux que de notre “catalogue”, nous avons testé un modèle économique différent et voici les leçons que nous en avons tirés.

Terres de Sang

Terres de Sang est notre premier jeu publié.

– Disponible depuis 2 ans et demi

– Pdf en prix libre (prix conseillé 7€)

– Livre papier à 12€ sur Lulu (impression à la demande)

Au total 44 exemplaires se sont vendus sur 2 ans dont 18% en pdf et 82% en version papier. La majorité des ventes se sont faites sur la première année, en convention (77% des ventes). Aucun effort de publicité n’a été fait pour ce jeu. A noter que les téléchargements gratuits ne sont pas comptabilisés ci-dessus.

Damnés

Damnés est notre plus “gros” jeu actuellement.

– Disponible depuis 1 ans et 3 mois

– Pdf à 10€ sur Lulu

– Livre papier à 20€ sur Lulu

Au total 81 exemplaires du jeu sont dans la nature dont 38% en pdf et 62% en version papier. Les ventes sont équilibrées entre 2018 et 2019 mais il faut garder en tête que les ventes sur 2018 se sont faites sur 3 mois. Environ la moitié des ventes papier ont été réalisées en convention. Pour ce jeu, nous avons fait un effort important de communication. Forcément, l’investissement, en temps et argent (envoyer le jeu à la presse, être actif sur les réseaux, mettre en place du matériel promotionnel, etc.), a été très conséquent. Nous avons amélioré notre visibilité pendant un temps mais à un prix que nous ne serions peut être pas prêt à payer à nouveau.

Les Larmes du Soleil

Les Larmes du Soleil est notre dernier (mini) jeu. Plus modeste en terme de taille, ce jeu a nécessité beaucoup plus d’effort du fait de son format (jeu de carte à jouer).

– Disponible depuis 6 mois

– Livret de règles et cartes à jouer au format pdf gratuits

– Cartes à jouer physique envoyé par la poste (ou vente directe en convention) à 13€

Au total, 7 exemplaires de cartes physiques ont été vendus. A noter que les téléchargements gratuits ne sont pas comptabilisés ci-dessus.

Ce jeu a nécessité une organisation particulière:

Tout d’abord nous avions fait un sondage sur les réseaux pour savoir si le format physique des cartes intéressait des gens. Puis, nous avons fait imprimé une vingtaine de set suite à ce sondage. Nous prenons les commandes sur le site de manière “artisanal” et le prix à la vente correspond au prix coûtant (nous ne gagnons rien sur les ventes de ce jeu).

Investissement et convention

Cette année, nous n’avons pu participer qu’à trois conventions. C’est à la fois très peu et beaucoup au vu du coût de tels déplacements. Pour un ordre de grandeur, nous avons dépensé environ 350€ en déplacement et opérations publicitaires cette année. A cela s’ajoute la gestion des stocks (pour les conventions et pour les Larmes du Soleil), soit environ 300€ d’avance de trésorerie. Enfin, à cela s’ajoutent les frais de fonctionnement: hébergement de site internet, charges sociales de la micro entreprise, impôts, ect. Comptez 300€ de plus.

Il faut prendre en compte que c’est la 3ème année que nous faisons cela, donc que les frais d’investissement initiaux sont dernières nous.

Leçon n°1: Même si tu es auto-édité, prévois un fond de départ

L’argent c’est le nerf de la guerre. L’option de l’auto-édition nous paraissait idéale pour ne pas avoir à gérer des stocks et à avancer trop d’argent. Mine de rien, ce n’est pas si vrai que ça ! Si vous vous lancez, prévoyez une petite mise de départ.

(Il convient de nuancer cette affirmation par l’existence du financement participatif que nous n’avons pas encore testé. Si vous avez des chiffres exacts et réels, nous sommes preneurs !)

Leçon n°2: La pub c’est important

Envoyer des kit de presse, communiquer sur les réseaux, faire parler de soi… C’est un vrai travail en soi ! C’est long, c’est fastidieux et on ne voit pas tout de suite les retombés. C’est un art sur lequel nous avons dû nous former et ce n’est vraiment pas naturel.  Mais c’est crucial au vue des ventes de Damnés.

Bien sûr, l’adéquation entre le jeu et le public visé, son niveau d’implication et disponibilité au moment de la sortie, etc. ont un impact sur la réussite commerciale d’un jeu. A ce stade, nous n’avons pas encore de retour d’expérience mais nous comptons bien approfondir cet angle d’analyse.

Leçon n°3: Quid des conventions ?

L’an dernier, nous avions parlé de l’importance des conventions. Nous souhaiterions nuancer nos propos cette année. Faire des conventions, c’est excellent pour se faire connaître, pour prendre la température, pour parler avec les gens, pour jouer avec des inconnus… Mais ça a un coût que les ventes ne couvrent pas à notre humble échelle.

Heureusement pour nous, des copains des Courants Alternatifs montent des stands dans beaucoup de conventions en France et nous permet d’avoir un rayonnement que nous ne pourrions pas avoir. Nous n’avons pas grand chose de plus à dire que MERCI (et nous envoyons plein d’amour à eux !).

Aujourd’hui, nous n’avons pas encore fait notre opinion sur les conventions. Peut être que 2020 nous fera changer d’avis (encore une fois).

Leçon n°4: Si c’est gratuit, les gens ne paient pas

Oui, c’est trivial mais entre l’option payante ou l’option gratuite, la majorité des gens vont prendre l’option gratuite. Pour nous, ce n’est pas un point important: nous tentons de favoriser l’accès aux jeux alternatifs pour le plus grand nombre. Ceci dit, c’est un point intéressant à soulever.

Leçon n°5: Attention aux sondages

Peut être est-ce encore une affirmation triviale mais nous avons vu que sur les Larmes du Soleil, seuls 7 exemplaires ont été vendus sur une vingtaine de personnes se disant “partantes”. Nous ne lançons la pierre à personne, mais nous soulignons l’importance de travailler sur le taux de conversion des intention d’achat. S’appuyer uniquement sur des promesses d’achat n’est pas raisonnable.

Conclusion

Toute personne un peu calé en marketing nous dira certainement que nous brassons du vide et que les leçons que nous avons tirées de cette année auraient pu être identifiée bien en amont. Cependant, j’espère que ce petit bilan de notre label Angeldust JDR vous éclairera non seulement sur nos activités et leur ampleur, mais également vous donnera des billes pour comparer aux autres acteurs du marché et surtout pour vous lancer dans votre propre aventure.

Bilan 2018

Bonjour à tous !

C’est une sorte de tradition en chaque début d’année: on fait le bilan. Beaucoup de mes collègues du monde rôliste a fait le sien et comme je suis un copieur, je vais faire de même. Et parce que la transparence dans l’univers des JDR alternatifs est un aspect que j’apprécie beaucoup, je vais me concentrer ici sur notre bilan comptable. J’espère que cela donnera quelques billes à ceux qui veulent se lancer dans l’auto édition comme nous !

Nos jeux et notre modèle économique

Comme vous le savez sûrement si vous lisez ce blog, nous sommes versés dans l’auto-édition. Pas d’éditeur à proprement parlé pour nous, pas de distribution de masse: nos livres sont simplement disponibles en impression à la demande sur lulu.com.

Damnés est sorti en octobre 2018. Il est vendu 20€ en arbre mort et 10€ en pdf.

Terres de Sang est sorti en octobre 2017. Il est vendu 12€ en arbre mort et le prix que vous voulez en pdf (prix conseillé 7€). Je vais tricher et inclure la fin de l’année 2017 pour ce bilan (date à laquelle nous avons commencer notre activité officiellement).

Terres de Sang est Millevaux est sorti en février 2018. Il est vendu pour le prix que vous voulez en pdf (prix conseillé 2€).

Nos ventes

Damnés: 38 exemplaires vendus dont 16 pdf, 9 exemplaires papiers commandés sur lulu et 13 exemplaires papiers vendu en convention.

Terres de Sang: 30 exemplaires vendus dont 6 pdf, 4 exemplaires papiers commandés sur lulu et 20 exemplaires papiers vendu en convention.

Terres de Sang est Millevaux: 2 exemplaires vendus (pdf) en tout.

Il y a donc 70 exemplaires de nos jeux dans la nature…

Les sous

Pour l’année 2018 (et un petit bout de 2017), nous sommes fiers d’annoncer que angeldust-jdr fait des bénéfices d’un montant (astronomique) de 0.25€ ! \o/ Grosse fierté et champagne sabré comme il se doit !

J’ai participé à 5 événements en 2018 dont le FIJ à Cannes, Au delà de dragon à Montpellier, une rencontre de la Boîte à Chimère à Paris, le Salon du JDR et de l’imaginaire à Géménos et bien sûr Octogone à Lyon.

Nous avons déboursé de notre poche 785.18€ en tout (stock, déplacement, communication, site internet, impôts, etc.) dont plus de la moitié pour les conventions.

Une bonne partie de nos rentrées d’argent sont issues de dons.

Nos leçons

Ce fut une belle année pour nous. Notre dernier jeu, Damnés, a eu un petit succès. Nous sommes dans le positif. Bref, il n’y a plus qu’à reconduire pour 2019.

Les leçons que nous tirons de 2018 sont:

  • L’importance des conventions: c’est un investissement qui s’avère très fructueux car non seulement nous avons vendu plus d’exemplaires, mais en nous avons pu nous faire connaître et surtout faire tester nos jeux.
  • La communication (que nous avions boudée pour Terres de Sang) est également un point important pour nous qui ne sommes pas des mordus de réseaux sociaux.
  • Les dons sont à notre avis ponctuels (et donc uniques) et il ne faudra pas compter là dessus cette année. A voir comment nous allons faire pour garder les comptes à l’équilibre. D’autant plus que l’effet de nouveauté de Damnés va très vite s’estomper.

Bref, il y a encore pas mal de boulot cette année 🙂

Je profite de la fin de cet article pour vous remercier de votre soutien ! Merci de vous faire confiance et à très bientôt.

Damnés – Note d’intention

Voici une notre note d’intention pour Damnés. En espérant qu’elle vous éclairera sur la nature du jeu.

Damnés est notre prochain jeu de rôle. Il sera publié de manière indépendante et sera disponible en Octobre 2018.

Site: https://angeldust-jdr.com

Facebook: https://www.facebook.com/angeldustjdr/

Google Plus: https://plus.google.com/u/0/+TheAngeldustTV

Chaine Youtube: https://www.youtube.com/c/TheAngeldustTV

Damnés – Le trailer

=> Page du jeu

Damnés est notre prochain jeu de rôle. Il sera publié de manière indépendante et sera disponible en Octobre 2018.

Jouez le drame de la vie éternelle, luttez contre la Bête et forgez des relations intenses. Damnés est un jeu esthétique et moral pour 2 à 5 joueurs.

Restez à l’affût: plus d’informations très bientôt !

Site: https://angeldust-jdr.com
Facebook: https://www.facebook.com/angeldustjdr/
Google Plus: https://plus.google.com/u/0/+TheAngeldustTV
Chaine Youtube: https://www.youtube.com/c/TheAngeldustTV

——————————————————–
Inspirations:

Jeux de rôle
– Amour, Gloire et Chevalerie de Valentin T.
– Libreté de Vivien Feasson
– Inflorenza Minima de Thomas Munier
– Undying de Paul Riddle
– Vampire la Mascarade
– Vampire le Requiem

Films
– Only lovers left alive de Jim Jarmusch (avec Tom Hiddleston, Tilda Swinton et John Hurt)
– The Hunger de Tony Scott (avec Catherine Deneuve et David Bowie)
– In the mood for love de Wong Kar-wai (avec Tony Leung et Maggie Cheung)

Livres
– Les chroniques des vampires et des sorcières de Ann Rice
– Wuthering Height de Emily Brontë
– Les fleurs du mal de Charles Baudelaire
– Dans le jardin de l’ogre de Leïla Slimani

Terres de Sang est Millevaux est disponible !

Terres de Sang est Millevaux est disponible !

Le premier supplément pour Terres de Sang est disponible en pdf uniquement. Payez ce que vous voulez et téléchargez le jeu ! Cliquez ici pour accéder la page du jeu.

Explorez l’enfer forestier de Millevaux, l’univers sludgecore de Thomas Munier.

Explorez votre propre psyché.

Prenez un aller simple pour Millevaux.

Terres de Sang est Millevaux garde les fondements de son aïeul Terres de Sang et ajoute des règles d’exploration pour découvrir la forêt de Millevaux. Il introduit de nouveaux Ancrages et propose de nouveaux matériels de jeu sous la forme de cartes à jouer.

Mon retour de la convention Au delà de Dragon 2018

Le samedi 24 mars, j’étais à Montpellier pour la convention Au Delà de Dragon. Contrairement à Cannes, il s’agissait d’une convention purement roliste, et ça se sentait au niveau de la fréquentation du stand.

Et pour le coup, j’étais derrière le stand des Courants Alternatifs en compagnie de Thomas Munier, de Xlatoc et de Volsung en renfort !

Il n’y a pas à dire, niveau orga, cette convention était top. Parmi les trucs cools dont peut rêver un exposant:

  • Les sandwichs et les cafés non seulement offerts mais servis au stand par les bénévoles ! Mieux que dans un vol long courrier. Sérieux, ça envoyait du rêve…
  • Les pré-inscriptions aux parties par informatique en amont de la convention et les inscriptions sur place hyper bien gérées. Finalement, on sait avant de se lancer les horaires auxquels on va faire jouer et pour combien de personnes. Pas le stress de devoir trouver des joueurs, pas de temps mort: on joue bordel !
  • Des orgas ouverts et dispos. Toujours le truc pour t’aider. Ça n’a pas de prix !

Bref, une super convention !

Côté parties, j’ai fais deux démos de Terres de Sang est Millevaux. C’est un supplément pour Terres de Sang qui va bientôt sortir (courant avril j’espère) et qui propose d’utiliser les règles de Terres de Sang pour explorer l’enfer forestier de Millevaux. D’ailleurs, l’une des deux démos était organisée en duo avec Thomas Munier himself ! La table était super réceptive: on a joué transhumanisme et mysticisme. C’était super chouette. Un compte rendu est dans les fourneaux. La deuxième partie s’est très bien déroulée aussi. J’ai joué avec des gens qui ne connaissaient ni l’alternativité, ni Millevaux. Et bien c’est passé crème aussi ! Les joueurs étaient très inspirés par Annihilation, le dernier film Netflix (il faut que je le regarde, il paraît que c’est très Terres de Sang). Cela a donné pas mal de grains à moudre pour la fiction. Le compte rendu est également dans les fourneaux.

Côté perso et découvertes, je ne suis pas déçu non plus. Quelques découvertes pour moi (même si des trucs sont très connus ou existent depuis des lustres):

  • Le livre Jouer avec l’histoire de chez Lapin Marteau. Tout ce dont j’ai besoin pour me relancer dans du Qin ou pour lancer un Te Deum.
  • L’ami Gobelin Nounours et le jeu Mystères et Pains d’épices où la fiche de personnage est un bonhomme de pain d’épice (et oui !).
  • Les podcasts des Aventureux (ces québécois étaient très alternatifs aussi).
  • Le bar à jeux les Castors (vous avez saisi le jeu de mots ?). Grâce à eux j’ai pu prendre une photo avec leur mascotte. 

Finalement, c’était une très bonne convention. Félicitation aux orgas et merci à tous les gens qui sont venus nous voir sur le stand !

Retour du FIJ 2018

Et voilà ma première convention en tant qu’auteur indépendant ! Et quelle convention ! Le Festival International des Jeux de Cannes. Strass et paillettes version ludique, et ludique au sens large: jeux vidéo, jeux de plateaux, GN, JDR, et pleins d’autres choses encore. Bref, c’est une vrai usine à rêves !

Pour ma part, j’ai été invité par l’association du GRAAL et j’ai pu me poster derrière mon stand, sous leur bannière. Merci à eux d’ailleurs pour tout: organisation, stand, démo, etc.

Arrivé samedi, sous une pluie torrentielle, me voilà prêt (et mouillé) à en découdre. Attention, Terres de Sang est dans la place ! Je m’installe donc avec mon livre, ma boussole, ma bourse en cuir et ma pancarte calligraphiée.

Bon, qu’on se le dise, dans un événement comme celui là, un micro stand comme le mien n’attire pas foule. Entre les familles qui sont là pour les activités jeunesses ou les jeux de plateaux, les groupes de geeks jeux vidéo, les mamies qui se sont inscrites au tournoi de belote et les joueurs occasionnels, autant dire que Terres de Sang n’a pas accroché l’oeil de beaucoup de gens. (Vous auriez vu les stands colorés des grosses boîtes d’édition et les ceux des jeux de plateaux ! Comme quoi le visuel prime parfois… et c’est triste à constater !).

Heureusement que j’avais l’ami Thomas Munier à mes côté avec un stand tout en feuilles mortes et en illustrations dark forestiers. J’ai pu choper les curieux et leur glisser ma carte de visite au passage !

Bref ! Samedi matin, j’ai pu faire une démo de Terres de Sang avec 4 joueurs dont 1 joueur tradi, une débutante, un théâtreux et un joueur plutôt timide. C’était très chouette et même les plus sceptiques (JDR sans MJ… ouuuuh !) ont apprécié j’ai l’impression !

L’après midi j’ai participé à un truc super cool que j’ai envie de partager: il s’agissait d’un atelier “petits MJ” où ce sont des enfants qui maîtrisent pour des adultes. Du coup, je me suis retrouvé à la table du petit A., 7 ans, à l’imagination débordante. Ile déserte, pirates, magiciens, squelettes, grand méchant pas beau… Parfois c’est difficile à suivre mais qu’est ce que c’était chouette ! J’en profite pour saluer F. sa maman et compagnon d’aventure sur cette partie !

Pas de soirée ou de off pour ma part puisque je rentre à la maison dormir dans un lit douillet. Et puis les tournois de JDR, c’est une notion complètement abscons pour moi. Donc je m’abstiens.

Dimanche rebelote ! Je fais deux démos de Terres de Sang, l’un avec un groupe d’ados et un avec deux joueurs qui se connaissaient bien. Dans le lot, pas un n’avait fait de JDR sans MJ et c’était plutôt chouette de leur proposer une expérience différente. J’ai parfois dû sortir les rames (surtout avec les ados), mais globalement je suis plutôt satisfait de ces démos.

Début de soirée, je m’éclipse pendant la remise des lots du tournoi de JDR…

Moralité, j’ai passé une super convention. Malgré l’immensité du bousin et son côté intimidant, j’ai fait de superbes rencontres et j’ai pu faire jouer à Terres de Sang. Et ça, ça n’a pas de prix !

Prochaine convention: en mars à Montpellier pour Au delà de Dragon.