[CR][Vampyre] 14 – No Sacrifice, No Victory (5)

Dans la nuit du 22 juin 2035…

Quelques nuits se sont écoulées…

theodore_token
Théodore a reçu tôt dans la nuit la visite de Wata. Mais les paroles de son maie ne rassure que moyennement Théodore qui voit dans l’alliance de Wata avec Vidal une aide précieuse et un réconfort partir dans le camp adverse… d’autant plus qu’elle lui fait comprendre qu’il devrait penser au bien commun, à la paix, et arrêter de vouloir récupérer à tout prix la femme qu’il aime… Loin de se démotiver, Théodore part dans les bureaux de Victor Brom afin d’échanger sur son article… Pour le rédacteur en chef, l’article est satisfaisant mais il manque de preuves sans quoi il ne s’agit que d’accusations… Théodore décide alors d’éplucher les archives du Journal : il trouve quelques papiers sur la purge. Plongé dans ses recherches, il appelle Djamil pour échanger les informations qu’il a trouvées et parler de son plan. Les deux hommes sont sur la même longueur d’onde : tuer les Bellini ! Le plan ne dit pas encore comment, mais Djamil a une piste… Après cet entretien, Théodore se rend à l’adresse d’Aiden Joanes : une sorte de taudis… La nuit précédente, il avait laissé un mot car il n’y avait trouvé personne et la perspective de devoir se rendre à l’hôpital ne lui plaisait guère. Mais ce soir, il a de la lumière. Théodore réalise rapidement le tragique de la situation : Aiden voue une haine terrible aux êtres de la nuit et survit pour s’occuper de Samatha, sa sœur, qui n’est plus que l’ombre d’elle-même. Alors qu’Aiden d’un pas terriblement tranquille suit Théodore en déchargeant ses armes sur lui, Théodore se cache derrière Samatha pour pouvoir entamer une discussion plus apaisée avec Aiden. Il arrive à un accord : Aiden arrête si Théodore sauve Samantha de cette état. Théodore réussit à sortir Samatha de son état quasi comateux, mais il sait ce n’est que momentané : il doit donc l’étreindre. Pendant qu’il offre l’éternité à la jeune fille, Aiden se suicide. Théodore emmène son Infant dans son repère pour la protéger…

 

wata_bis
Wata a pris le temps d’expliquer sa froideur envers Djamil lorsque celui-ce est venu prendre de ses nouvelles. Au fond de son cœur, elle voit trop de ressemblances avec son Amour perdu, Black Sad. Mais elle finit par pardonner à Djamil les intrusions dans son intimité via le miroir. Djamil lui ayant donné l’endroit où se cache Théodore, Wata s’y rend soulagée que son ami soit toujours vivant. Elle explique à Théodore qu’elle s’est alliée au Prince pour éviter un nouveau bain de sang et faire passer des lois pour protéger les habitants des quartiers pauvres et leur assurer la liberté de culte. Elle le quitte pour célébrer la Saint-Jean avec de nombreuses adeptes venus assister à la cérémonie, au sacrifice et au discours de Wata qui explique ses actes et notamment son alliance avec le Prince. La fête se prolonge jusque tard dans la nuit. Wata se rend au Parc Louis Armstrong car elle souhaite passer cette journée si particulière chez elle, dans son élément. Mais arrivée sur les lieux, elle reconnait Sarah et sa fille. Sara lui explique qu’elle a fui les Bellini qui voulait confier sa fille à sa mère. Elle lui demande de l’aide. Dans la précipitation, Wata pense à Drew. Mais lorsqu’elle arrive au salon de beauté, elle constate que le salon a été dévasté et que Drew a disparu. L’odeur d’Élisabeth est imprégnée dans les murs… Pressée par Sarah, Wata n’a pas le temps restée sur les lieux… Elle pense à Nanny, la grand mère de Doggie. Nanny accepte d’héberger la petite. Wata rentre donc au palais avec une autre idée en tête…

 

djamil
Pendant le peu de répit que l’enquête lui accorde, Djamil a pris le temps d’aller trouver Wata pour comprendre la distance que celle-ci a placée entre eux-deux. Il comprend sa colère et lui demande pardon. Cette histoire de chlore ne lui quitte pas l’esprit. Accompagné de Ioseb et de ses hommes, il décide d’obtenir des informations par la force… Ralph Cory, un cadre quarantenaire travaillant au sein de l’entreprise de blanchiment de papier, est une cible toute désignée ! En effet, l’homme y occupe un poste clef. Alors que l’employé attend à un feu de circulation, Djamil et sa bande, transformés en personnes du troisième âge, font irruption dans le 4 x 4 de l’homme. Ils le menacent et veulent avoir des informations… Djamil finit par comprendre que le gars n’est pas mêlé à l’affaire : il traite les dossier avec un œil qui considère davantage les chiffres que la réalité… Mais pour prouver sa donne foi, il invite Papy Djamil à regarder dans la mallette posée à l’arrière du véhicule : dedans s’y trouvent diverses fiches d’action qui retracent notamment les allées et venues des camions. Fort de ces éléments, le groupe décide de prendre les camions en filature… Les camions s’arrêtent : l’un vide son contenu dans les eaux du Mississippi… Lors du second arrêt, les conducteurs transvasent une partie d’un autre camion dans des bidons amenés par trois véhicules. C’est le moment qu’a choisi Djamil pour intervenir. Djamil, Ioseb et les autres ouvrent le feu sur les premiers véhicules et tuent une grande partie des personnes. Toutefois, une voiture prend la fuite. Après avoir ramassé un type planqué sous un des camions, l’équipe se lance à la poursuite de la voiture. Le conducteur perd le contrôle de la voiture et après plusieurs tonneaux échoue sur les quais… Un seul des occupants a survécu. Ioseb l’empoigne tout heureux de frapper un Bellini. Mais Djamil se rend compte qu’il s’agit d’Eric, le petit ami de Sarah. Djamil le livre à Vidal qui demande à Djamil de le faire parler… Après de nombreux coups, Djamil n’obtient rien… Vidal lit dans les pensées d’Eric et semble satisfait des informations qu’il a obtenues…

 

sarah
Le début de soirée a été synonyme d’emplettes pour Sarah qui est allée s’acheter une tenue pour reconquérir Eric. N’ayant toujours pas eu de nouvelles de Marcella qui s’occupe de poser un cadre juridique sur l’association de Sarah, elle décide de chercher Gentile afin de converser quelque peu avec lui… Alors qu’elle déambule dans le manoir, elle aperçoit Francesco s’entretenir avec un homme qu’elle reconnait, celui qui s’était présenté à l’orphelinat pour récupérer Alicia et l’amener auprès de sa grand-mère comme Sarah l’avait souhaité. Sarah comprend que Francesco est en train de négocier de la main d’œuvre contre sa fille. Sarah fuit du manoir Bellini emportant sa fille et en tentant de joindre à de multiples reprises Eric qui lui avait expliqué qu’il était en planque. Elles se pressent jusqu’au Parc Louis Armstrong, lieu où Sarah avait rencontrée Wata pour la première fois. Wata se présentent à elles. Sarah lui demande alors de l’aider et suit Wata chez des connaissances : la première dans un salon de beauté mais la personne a été enlevée… la deuxième est une mamie… Une fois sa fille déposée en sûreté, Sarah trouve refuge dans les égouts pour se protéger du soleil…

Dans la nuit du 23 juin 2035…

wata_bis
Wata décide de parler à Aline et de lui demander d’aller voir sa sœur. Aline ne semble pas enchantée par la proposition mais accepte tout de même. Durant le trajet, aucun mot n’est échangé entre les deux femmes : Aline se mure dans le silence. Une fois arrivées chez Nanny, Wata s’écarte pour laisser Aline parler. Cette dernière attend que Sarah prenne la parole. L’échange entre les deux jumelles est rapide car il est parasité par les reproches de part et d’autres. Personne ne veut faire un pas vers l’autre. Constatant la stérilité de la conservation, Aline part triste. Wata préfère rester auprès de Sarah pour la réconforter. Mais celle-ci frappe dans le mur ce qui amène Nanny à les prier de quitter sa maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *