[SENS][MJ Only] Préparer Sens 08 09

ATTENTION ! Joueurs de SENS, passez votre chemin !

Disclaimer: Je ne joue pas by the book. J’ai une vision particulière de SENS et je me permets de grosses libertés pour mettre la campagne à mon diapason plutôt que l’inverse.

Double épisode cette fois ! J’ai changé de micro entre temps. J’espère que la qualité de l’enregistrement est assez bonne.


 


 

Dans cette double séance, l’emphase a été mise sur la descente aux enfers des Bugs et sur leur remontée. Tout commence avec la confrontation entre Maria et les Bugs. Pour rappel, Maria a voulu faire entrer une scientifique de l’Empire afin d’insuffler une conscience à un clone de Finn Longfinger. Les Bugs confrontent donc Maria de manière très violente. Celle-ci se sent trahi et préfère en référer à Gladius que de se soumettre à l’impertinence d’adolescents. Gladius, quant à lui, n’a d’autres choix que de faire prisonnière sa vieille amie. Les adultes perdent alors la confiance envers les Bugs qui ont décider d’agir en cachette.

Les conséquences de la confrontation avec Maria ont été joué à fond. Il y a des passages très intenses et très chargés en émotion. L’idée est de pousser les personnages dans leur retranchement, une fois que les agissements de chacun ont été actées.

Les Bugs sont donc au fond du trou: ils ont perdu la confiance de ceux qu’ils aimaient et le seul moyen de survivre émotionnellement, c’est de mettre de côté leurs griefs et d’agir comme une vraie famille. Les Bugs se rapprochent réellement et de nouveaux se tissent entre eux.

La deuxième phase de la fiction consiste en cette remontée. En plus de ces rapprochements, le groupe se soude pour de bon lors d’un combat contre un Quadria. Au final, on attaque l’Epreuve de Graveur avec des Bugs meurtris mais soudés.


 

Quelques éléments de fiction que j’ai inclus et que je suggère:

  • Wilfried/Gabriel prend l’armure d’Akina. Tant pis pour le lien armure/porteur: ça faisait classe sur le moment et cela permettait à la Bug qui a eu une amourette avec Akina de faire une super belle scène
  • La Quadria qu’ils combattent est l’amante de Graveur: cela permet en réalité de relier ce dernier à la trame en s’affranchissant de la distance temporelle. Ce n’est jamais drôle en tant que joueur de se rendre compte que des PNJ importants se foutent dessus pour une vieille histoire sans avoir son mot à dire. En gros, j’essaie d’impliquer les joueurs pour ne pas avoir à faire une cinématique pour Graveur.
  • On peut donner de la profondeur à la relation Gladius-Maria: peut être l’a-t-il entraînée/soutenue quand elle était plus jeune. Cela rend la décision d’enfermer Maria encore plus dure pour Gladius.

 

La séance ne s’est pas très bien déroulée pour tout vous dire. Il y a eu des scènes émotionnellement très intenses et je n’avais pas les outils pour gérer ce genre de situation: pas de safe words, pas de pause en jeu pour faire le point, pas de débrief après la partie, pas de sas de décompression. Certains joueurs ont très mal vécu l’après séance car ils étaient restés dans la fiction: les sentiments des personnages ont pris de court les joueurs qui se sont laissés submergés. Ce phénomène de « Bleed Out » n’est pas « mal » en soi et n’est pas à proscrire mais il convient à la table de mettre en place des outils pour se prémunir de blessures.

Après de longues discussions, ces outils ont été mis en place pour les parties à venir. Chaque jouer a également revu certaines positions de son personnage pour permettre au groupe de se relever, et non de sombrer dans la dépression ! Voici quelques outils que nous avons mis en place:

  • Après une partie de SENS, nous ferons systématique un débrief avec « sas de décompression ». Je poserai une série de questions standards, à la manière des ateliers post-GN
  • Le ressenti d’une personne n’est pas discutable: si un joueur l’a ressenti, alors c’est vrai. Il n’est donc pas utile de justifier les actions de son personnage dans la fiction: le dialogue doit se faire au même niveau, c’est à dire personne à personne et non personne à personnage.
  • Les Safe Words:
    • CUT: A dire à voix haute. On arrête la fiction car celle-ci s’engage dans des terrains glissants.
    • LESS/MORE: J’ai fait des macros sur Roll20 qui envoie un message dans le tchat. Ces deux mots servent à ajuster l’intensité des scènes.
    • Il vaut mieux avoir une fausse alerte que de passer à côté d’un malaise, d’autant plus que nous n’avons pas de visuel. Il faut donc VERBALISER ce que vous ressentez car on ne peut pas le deviner.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *